Actus

Sauvetage

Sauvé pendant Carmen

  • Publié le : 04/01/2018 - 14:37

Hélicoptère Caïman de la Marine nationaleL'hélicoptère Caïman Marine de la Marine nationale, basé à Maupertus, près de Cherbourg, a porté assistance au voilier.Photo @ le marin
En pleine tempête Carmen, un skipper de voilier en difficulté a été récupéré par un hélicoptère de la Marine nationale au large du Cotentin, mardi 2 janvier dans la soirée. Une opération de sauvetage à hauts risques où le concours d’un navire de navire de commerce s’est révélée très utile.
L’alerte a été donnée mardi en début de soirée par un bâtiment de commerce, le Pictor J., situé en voie montante du dispositif de séparation du trafic (DST) des Casquets. À 19 h 43, il réceptionne un appel de détresse provenant d'un voilier qui demande assistance. Le Pictor J. en avise immédiatement le Cross Jobourg.

Malgré leurs tentatives, ni le Cross, ni le Pictor J. ne parviennent à joindre par radio le voilier. Le Cross Jobourg engage alors l'hélicoptère Caïman Marine de la Marine nationale, basé à Maupertus, près de Cherbourg, pour porter assistance au voilier. Pour sa part, le Pictor J. se place en travers du vent pour abriter le bateau et faciliter l’hélitreuillage de son skipper.

«Avec des conditions météorologiques sur zone particulièrement défavorables : mer 5 à 6, grande houle (creux supérieurs à 7 mètres) et un vent d'Ouest de 50 nœuds (93 km/h), l'opération de sauvetage est rendue dangereuse», souligne la préfecture maritime de la Manche.

Le Caïman Marine parvient à treuiller son plongeur de bord à l'eau, puis celui-ci regagne le voilier pour retrouver le skipper. Après être restés près de 35 minutes à l'eau, le plongeur de la Marine nationale et le skipper réussissent à être hélitreuillés, malgré des vents très forts.
À 22 heures, le skipper, «choqué et en état d'hypothermie modérée à sévère», est pris en charge par les pompiers au port de Cherbourg afin d'être transporté vers l'hôpital.

Le bateau, dont les voiles déchirées sont à l'eau, a entamé une dérive vers l'est au sud du rail de navigation des Casquets. Un avis urgent aux navigateurs (AVURNAV) a été émis par la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord afin d'alerter les navigateurs du risque pour la navigation que présente la dérive du voilier.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord appelle à la plus grande vigilance en mer jusqu'à la fin de cette semaine.